Installer Docker et DockStation sur Ubuntu

Nous décrivons l’installation et utilisation de docker et DockStation sur Ubuntu 18.04.
Mon utilisation de DockStation se limite à l’utilisation des containers (démarrage, arrêt, lancement ), que je crée via ligne de commande. Je n’utilise pas la fonctionnalité Projet que je n’ai pas bien comprise.

Installation de Docker et DockStation

Commençons par installer l’environnement docker:

sudo apt update
sudo apt upgrade
sudo apt install docker docker.io docker-compose

A noter que docker-compose est nécessaire pour Dockstation.

Pour éviter d’avoir à préfixer les commandes par sudo ajouter l’utilisateur, ici domotruc, au group docker:

sudo usermod -aG docker domotruc

Se déconnecter/reconnecter de la session pour le rendre effectif.

Télécharger Dockstation sur le site de celui-ci et l’installer via (en adaptant le nom du fichier téléchargé):

cd ~/Téléchargement
sudo dpkg -i  dockstation_1.4.1_amd64.deb

Si l’installation sort en erreur sur problème de dépendance (n’a pas été le cas), taper:

sudo apt install -f

DockStation

Les adresses IP des containers étant dynamiques, DockStation facilite l’accès à ces derniers. J’utilise l’onglet Containers pour:
* Démarrer et arrêter les containers;
* Lancer une console ssh;
* Lancer un navigateur vers le serveur Web.

Commandes Docker

Quelques commandes Docker:

Commande Description
docker start Lance un container
docker container ls Liste les containers
docker container ls – a y.c. les containers arrêtés
docker container rename Renomme un container
docker exec -it <container_id|container_name> bash Lance un terminal bash dans un container
docker images -a Liste les images
docker rmi Supprime l’image. est à déterminer avec la commande précédente.

Container lancé avec l’option –priviledged: sur Jeedom, permet par exemple au container de lancer automatiquement, au démarrage de ce dernier, le service mosquitto, après installation du plugin jMQTT.

Volumes de données

Une des forces de docker est de pouvoir partager les données avec l’hôte (DR2 et DR3).

Modifier le montage d’un volume de données d’un container docker

Les points de montage d’un volume se définissent via la commande docker run à la création du container. Nous allons voir comment les modifier après coup.

La méthode ci-dessous ne marche absolument pas et je n’ai pas trouvé de solutions.

  1. Arrêter le container.
  2. Noter son ID via la commande docker container ls -a (c’est la 1ère colonne).
  3. Passer root: sudo su
  4. Se placer dans le répertoire stockant les containers: cd /var/lib/docker/containers
  5. Repérer le répertoire du container i.e. celui commençant par l’ID préalablement noté.
  6. Se placer dans ce répertoire et éditer le fichier config.v2.json. Chercher le chemin du point de montage et le modifier (il se trouve à 2 endroits).

Source

Laisser un commentaire